Culture

On en discute depuis longtemps!

Les pionniers 1967-1980: l’institutionnalisation de l’informatique pédagogique en Suisse  (1995)

Le rapport D’Eison en 1997  http://www.lemeridien.ch/aitic/

La SSIE semble peu active   http://svia-ssie-ssii.ch/la-societe/

Les esprits se sont réveillés il y a 2-3 ans, quelques liens:  http://www.didel.com/Culture.pdf

La conférence  Didapro7/Didastic a fait le point récemment:

De 0 à 1 ou l’heure de l’informatique à l’école, 7 – 9 février 2018 @HEP Vaud, Lausanne

 Notre

opinion:

Comprendre les concepts d’énergie, de puissance, d’inertie, etc. justifie un enseignement en physique avec travaux pratique. En informatique, des concepts de représentation de l’information, de variables, de fonctions, etc. sont à la base de tous les langages. Le langage C permet de concrétiser ces notions en programmant un matériel pédagogique basé sur des microcontrôleurs et périphériques faciles à mettre en oeuvre.

Un robot comme le Xbot, une carte multifonctionelle comme le Edu-C est un élément de cette formation au Collège (13-16 ans), entre les initiations “scratch” et les robots pour les très jeunes et l’utilisation de langages orientés algorithmes comme le Python au niveau du gymnase.

Une initiation aux composants électroniques, avec ou sans programmation Arduino, est souhaitable, mais programmer des Leds n’est pas apprendre à structurer.

En physique, on expérimente avec un large choix de matériel.   Pourquoi pas en informatique? Chaque concept est mieux compris si l’outil est adapté.